Peut-on devenir propriétaire avec un seul salaire ?

Le salaire est au cœur des études financières des banques et des établissements de crédit pour obtenir un financement. Peut-on réellement accéder à la propriété avec un seul salaire en France ? Voici toutes les explications sur le lien étroit entre le salaire et le crédit.

devenir proprietaire un seul salaire

Comprendre l’importance du salaire pour un crédit

Les revenus sont l’élément central lors d’une étude de prêt car ils permettent d’évaluer avec les charges deux indicateurs fondamentaux pour les organismes qui prêtent de l’argent, c’est-à-dire le taux d’endettement et le taux de reste à vivre.

Le taux d’endettement correspond à la part que consacre un ménage au remboursement de dettes, c’est-à-dire le taux de ces charges sur les revenus mensuels. Un seuil existe et ne doit pas être dépassé, c’est le seuil des 33%. Le reste à vivre correspond au montant restant pour « vivre » lorsque toutes les charges courantes (électricité, chauffage, alimentation) sont passées. Cet indice est plutôt utilisé dans des études pour de gros crédits comme le prêt immobilier ou les opérations de rachats de crédits.

Le salaire est donc central pour devenir propriétaire, sa prise en compte est indispensable et surtout indissociable à un contrat de crédit.

L’accession à la propriété pour un seul salaire

Un seul salaire peut parfaitement suffire pour accéder à la propriété, à partir du moment où le taux d’endettement le permet. A titre d’exemple, un Français qui perçoit des revenus mensuels nets de 1500€ net pourra consacrer au maximum 495€ pour une mensualité de crédit immobilier et donc pour une accession à la propriété.

Les projets immobiliers doivent donc être adaptés aux revenus des ménages, c’est-à-dire que dans cet exemple, une mensualité de 495€ sera le plafond à ne pas dépasser et qu’il faut prendre en compte les imprévus de la vie courante, qui peuvent créer des déséquilibres financiers ou impacter les revenus.

A noter que le salaire n’est pas le seul élément pris en compte lors d’une demande de crédit, c’est l’ensemble des revenus qui sont évalués, ce qui peut avoir des conséquences positives sur l’obtention d’un emprunt. Par exemple, les pensions alimentaires perçues ou encore les revenus fonciers.

Les cas particuliers en matière de prise en compte des revenus

Si le salaire peut permettre de supporter une charge de crédit mensuelle, notamment avec un taux d’endettement compatible, des freins peuvent cependant stopper l’accession à la propriété. C’est notamment le cas avec les contrats temporaires ou à durée déterminée. Avoir un seul bon salaire mais dans un contrat à durée déterminée suffit à stopper net les projets immobiliers.

Devenir propriétaire n’est donc pas qu’une question de salaire, c’est surtout une appréciation globale de la situation de l’emprunteur et par ailleurs ses comptes bancaires ont autant d’importance que son salaire. Des comptes bancaires dégradés avec des rejets de prélèvements ou encore un découvert fréquent est un autre signe de refus pour les banques et autres établissements de crédits.

Pour conclure, un seul salaire suffit pour devenir propriétaire, à condition de respecter le taux d’endettement, d’avoir un profil emprunteur « sain » et enfin de bénéficier d’un contrat de travail durable.