Comment préparer son entretien d’embauche ?

Un entretien d’embauche ne s’improvise pas et suscite une bonne préparation. Penser qu’au bout d’un certains nombres d’entretiens, vous connaissez parfaitement son déroulement et vous pouvez donc vous présenter sans aucune préparation serait une fatale erreur.

preparer entretien embauche

La raison ? L’identité de l’entreprise pour laquelle vous postulez nest pas la même, et par conséquent votre interlocuteur non plus ! Bien sûr, certaines questions courantes vont vous être posées du style:

  • Avez-vous des frères et sœurs ?
  • De quelle région êtes-vous originaire ?
  • Quelle est votre situation familiale ?
  • Quelle est la profession de votre conjoint(e) ?
  • Avez-vous des enfants ?
  • Envisagez-vous d’avoir prochainement des enfants ?

Votre vie extra-professionnelle:

  • Quels sont vos centres d’intérêt ?
  • Quel est le dernier livre que vous avez lu ?
  • Quel est le dernier film que vous avez vu au cinéma ?
  • Quel est l’évènement qui vous a le plus marqué(e) cette année ?
  • Quelle est la personne que vous estimez le plus ?
  • Lisez-vous régulièrement la presse ?

Votre tempérament:

  • Quelles sont vos qualités ?
  • Quels sont vos défauts ?
  • Quelle est votre principale caractéristique ?
  • Que pourriez-vous améliorer dans votre personnalité ?
  • Estimez-vous avoir de la chance ?
  • Etes-vous ambitieux(se) ?
  • Qu’est-ce qui vous fait avancer dans la vie ?
  • Fumez-vous ?
  • Que ne supportez-vous pas ?
  • Que faites-vous pour votre perfectionnement / évolution ?

Que vous soyez à votre 3ème ou 50ème entretien d’embauche, préparez cet entretien comme sil était l’unique, le premier, le bon ! Pour cela, il vous est nécessaire de passer par plusieurs étapes, à savoir:

Avant l’entretien – Bien se préparer

Renseignez-vous sur l’entreprise, et retenez les questions essentielles qui la concerne: secteur, CA, Effectif, implantation annexes… Vous pouvez obtenir ce genre de renseignements auprès des Chambres de Commerce et d’Industrie, mais également consulter des annuaires dentreprises. Renseignez-vous sur son organigramme.

Préparez votre argumentation. Relisez le texte de l’annonce. Prévoir les questions possibles (voir liste ci-dessus).

La veille de l’entretien :

  • Préparez vos vêtements: simple et classique
  • Prévoyez les documents et le matériel qui pourraient vous être utiles: stylos, blocs-notes, agenda, CV, diplômes
  • Notez bien les coordonnées de la personne à rencontrer
  • Préparez l’itinéraire et calculez le temps à consacrer au trajet
  • Arrangez-vous pour être disponible au cas où votre entretien se prolongerait par des tests
  • Avoir eu une bonne nuit de sommeil la nuit qui précède l’entretien

Le jour de l’entretien d’embauche:

  • Lire le journal ou écouter la radio le jour de l’entretien ; de cette façon, vous serez au courant des événements en cours et serait donc capable de participer à la conversation si un sujet est abordé.
  • Se vêtir de façon appropriée : impeccable, propre et professionnel. Le choix d’un costume classique pour les hommes (ou tailleur pour les femmes) est toujours un choix sûr.
  • Arriver à l’entretien tôt mais pas trop pour vérifier une dernière fois votre tenue et être un peu plus détendu. Prévoir quelques minutes supplémentaires dans le cas où vous seriez retardé par le trafic routier ou si vous vous perdiez.
  • L’idéal serait de faire un repérage des lieux la veille si vous en avez le temps.
  • Se présenter avec plusieurs exemplaires de votre cv même si vous en avez déjà envoyé un. Si la situation le nécessite, apportez des lettres de référence, un portfolio ou des exemples de travaux effectués.
  • Soignez votre poignée de main: elle doit être ferme.
  • Soyez courtois: ne vous asseyez pas avant d’y avoir été convié.

L’attitude durant l’entretien

  • Ne soyez pas négatif et ne vous plaignez pas de tout même si vous avez des raisons valables.
  • Ne passez pas votre temps à prendre des notes, attendez plutôt la fin de l’entretien.
  • Ne pensez pas à l’avance du sujet de la conversation à venir.
  • Ne parlez pas d’argent, à moins que vous soyez dans le contexte d’une offre d’emploi.
  • N’essayez pas de vendre une idée mais vous-même.
  • Restez humble et n’essayez pas de prouver que vous connaissez plus que votre interlocuteur. Avoir des connaissances et être sur de soi est une chose ; être arrogant et prétentieux ne vous amèneront nulle part.
  • Ne pas interrompre votre interlocuteur lorsqu’il parle.
  • Ne pas poser de trop longues questions.
  • Ne pas parler de soi pour gagner du temps.
  • Ne soyez pas évasif. Soyez direct même à propos d’aspects négatives. Ces derniers doivent être abordés de manière positive et constructive.
  • Essayer de ne pas passer d’entretien avec une personne qui n’a pas le pouvoir de vous embaucher à moins que cela ne soit une évaluation pour savoir comment vous vous intégreriez dans un groupe.
  • Vous ne mendiez pas un emploi mais postulez pour un emploi, ne l’oubliez pas ! Votre interlocuteur cherche un candidat, au vue du contenu de votre Cv, il a décidé de vous convier à cet entretien, il a donc pensé que vous avez des compétences adéquates. Prouvez vos capacités en illustrant chaque argumentation par des exemples précis, munissez-vous de travaux réalisés par vos soins.
  •  Mettez en avant vos qualités d’énergie, de volonté, et d’aisance d’adaptation.
  •  Abordez sereinement les aspects liés au projet de maternité ou l’organisation familiale.
  • Ne soyez pas non plus vaniteux, vous pouvez avoir un bon « bagage » questions diplômes ou expériences ou avoir travailler pour une boîte renommée, pas besoin de rappeler ces détails 36000 fois durant l’entretien et d’avoir la « grosse tête », si vous avez été choisi pour cet entretien, c’est que votre CV correspond au profil recherché, attention que votre comportement ne vienne pas ternir votre joli « palmarès ».
  • Pour un recruteur, il est préférable d’être face à un candidat qui sera prouver quil est apte à apporter tout son savoir et son dévouement pour le bien être de l’entreprise, plutôt que d’avoir une personne qui ne connaît absolument rien sur l’entreprise pour laquelle elle postule, sans en plus chercher durant l’entretien à en connaître davantage et qui va passer son temps à parler de ses diplômes et de ses prétentions.

Quand aborder la question du salaire ?

  • Attendre que votre interlocuteur vous en parle.
  • S’il vous demande vos prétentions, lui indiquer que vous n’en avez pas Lors de la négociation, proposez une fourchette.
  • Attention au salaire minimal: ne descendez pas trop bas, car c’est souvent lui que l’on gardera comme référence.
  • N’hésitez pas à consulter la rubrique: « Négocier son salaire ».

Conclure l’entretien

Lorsque l’on vous demande s’il vous reste des points à aborder, cela signifie que votre interlocuteur veut mettre fin à l’entretien.

Vous ne voulez pas répondre « non » ni rallonger l’entretien, alors utiliser cette occasion pour prendre un rendez-vous pour un éventuel second entretien.

Cela vous donne l’opportunité de dire par exemple: « J’ai d’autres questions à vous poser mais je me demande s’il ne serait pas plus judicieux de se revoir pour en parler. Quand est ce que nous pouvons nous rencontrer à nouveau ? »

Si votre interlocuteur vous invite à poser vos questions supplémentaires, vous devez en avoir en réserve. Plutôt que de poser une série de questions sur le poste à pourvoir ou sur la société, balayer les points qui n’ont pas été discutés lors de votre prise de notes.

Par exemple, vous pouvez dire : «lorsque vous avez décrit le poste, vous avez parlé de l’importance de posséder des compétences de planification. Est-ce que mes compétences dans ce domaine vous intéressent ? »

Si vous êtes vraiment intéressé par le poste, dites à votre interlocuteur:” je suis vraiment intéressé par le poste et je pense pouvoir apporter une réelle contribution à votre entreprise. »

Ne pas quitter l’entretien sans savoir exactement où vous en êtes.

La société a pour obligation de vous dire comment s’est passée l’entretien mais c’est à vous de leur demander spécifiquement. La fin de l’entretien est votre dernière chance pour convaincre votre interlocuteur. Il est plus facile de répondre à une objection en personne que par téléphone.

Posez les questions suivantes : Que pensez-vous de mes qualifications? Si l’on vous répond que la série d’entretien vient juste de commencer et qu’ils ne peuvent pour répondre, demander alors « par rapport aux candidats que vous avez déjà rencontré, comment se positionne mon profil ? » A ce stade, les réponses apportées à ces 2 questions peuvent parfois restées évasives, la suivante requiert une réponse plus directe :« Que rechercheriez-vous chez un autre candidat que vous n’avez pas trouvé chez moi ? »

Après l’entretien

Il est conseillé d’envoyer une lettre de remerciement à la personne qui vous a reçu. Il s’agit non seulement, d’une marque de courtoisie mais cela vous permet aussi de rester en contact avec un employeur potentiel.

Dans votre lettre, vous devriez rappeler l’intérêt que vous avez pour le poste, mettre en avant les points positifs de votre candidature sans oublier le fait que vous souhaiteriez poursuivre le processus d’embauche.

Si vous n’avez aucune réponse de la part de la société dans la semaine suivant l’entretien, vous pouvez téléphoner à votre interlocuteur. Ce dernier attend peut être votre appel pour juger de votre motivation. Votre appel peut jouer un rôle décisif.

Si par la suite le poste ne vous est pas accordé, il est intéressant de demander à la personne qui vous a fait passé l’entretien les raisons d’un tel choix afin d’apporter des améliorations lors de vos entretiens futurs.