Comment est calculée la rémunération en portage salarial ?

Forme de travail de plus en plus populaire, le portage salarial n’obéit pas tout à fait aux mêmes règles que le salariat classique. Totalement libre de pratiquer les tarifs de son choix, le salarié portage perçoit pourtant un salaire mensuel. Quel est le principe de cette rémunération ? Quelles sont ses modalités de calcul ?

 

En quoi consiste le portage salarial ?

remuneration portage salarial

Le portage salarial repose sur un principe de relation triangulaire. Le salarié porté, employé par une société de portage salarial, propose son expertise aux clients de son choix. Une liberté de s’organiser qui s’accompagne également d’une protection sociale complète, identique à celle d’un salarié classique.

Travailleur autonome, le salarié porté fixe lui-même le montant de ses prestations, mais ne perçoit pas directement le montant de ses honoraires. En réalité, ceux-ci sont perçus par la société de portage, qui se charge ensuite de lui en reverser une partie sous forme de salaire mensuel, incluant les congés payés et une prime de précarité (pour les CDD).

La méthode de calcul de la rémunération

Le montant du salaire mensuel perçu par le salarié porté en contrepartie de la réalisation de ses prestations dépend directement de sa facturation HT. De ce montant sont déduits les frais de gestion (de 5 à 10 %), faisant office de commission perçue par la société de portage, puis les diverses charges sociales (patronales et salariales) qui varient en fonction du type de contrat.

Sur justificatif, le salarié porté a également la possibilité de déduire le montant de ses frais de fonctionnement de la base de calcul de sa rémunération, puis de les récupérer en complément de son salaire net.

À noter que la société de portage a pour obligation d’assurer le versement d’une rémunération mensuelle minimum correspondant à 75 % du plafond de la sécurité sociale à ses salariés, soit 2 451 euros en avril 2017 pour une activité à temps plein.

Cette modalité va néanmoins prochainement connaitre quelques modifications à l’occasion de l’entrée en vigueur de la convention collective du portage salarial, prévue le 1er juillet prochain.

Exemple de calcul du salaire d’un salarié porté

Supposons que vous soyez employé en CDI par une société de portage salarial pour du conseil dans le domaine informatique. À l’issue des négociations menées avec votre premier client, vous parvenez à vous entendre sur une rémunération de 700 euros par jour, pour une mission d’une durée de 20 jours.

  • Partons donc sur cette base de 14 000 € (700 x 20). Il s’agit tout d’abord de déduire des frais de gestion de 10 %. Le disponible est donc de 12 600 € (14 000 – 1 400).
  • À présent, il s’agit de déduire les charges patronales (environ 52 %) pour obtenir le montant du salaire brut : 8 439 €.
  • Il ne reste alors plus qu’à déduire les charges salariales (environ 23 %) pour obtenir le montant du salaire net, perçu par le salarié porté dans le cadre de sa mission, soit 6 642 €.
  • Si le salarié décide de déclarer 500 € de frais de fonctionnement, le calcul portera alors sur une base de 12 100 € (14 000 – 1 400 – 500). Il percevra alors une rémunération de 6 878 €, dont 6 378 € de salaire net et 500 € correspondant aux frais de fonctionnement.

Le simulateur de revenus de Cadres en Mission, groupe de portage salarial, vous permettra d’estimer rapidement le salaire auquel vous pourriez prétendre en devenant salarié porté !