Le salaire des consultants en portage salarial

Tout comme un salarié “classique”, un consultant en portage salarial est rémunéré en touchant des salaires ; ceux-ci sont la résultante d’un chiffre d’affaires minoré des charges sociales, tant patronales que salariales.

La solution du portage, à mi-chemin entre salarié et entrepreneur, offre de nombreux avantages et peut s’appuyer sur un cadre juridique précis, notamment en matière de salaire.

Qu’est-ce que le portage salarial ?

salaire portage salarial

Le portage salarial offre des conditions optimales pour les entrepreneurs et freelances qui souhaitent développer une activité autonome tout en conservant un statut de salarié. Ce mode de travail se trouve à la frontière entre l’indépendance et le salariat, avec des avantages indéniables. La relation contractuelle qui lie le porté avec la société de portage garantit un fonctionnement avec des responsabilités réparties de façon pragmatiques. Alors que la société de portage prend en charge la gestion comptable et administrative de son salarié, celui-ci mènera ses projets ainsi que la prospection de nouvelles missions. Un contrat de travail lie les deux parties, soit la société de portage et le salarié.

Comment calculer le salaire en portage salarial ?

En référence à l’ordonnance du 2 avril 2015 qui précise le cadre juridique du portage salarial, le mode de calcul s’appuie sur les principes suivants. Il est prévu en effet que le salaire minimal brut, en équivalent temps plein, corresponde à 75% du plafond mensuel de la sécurité sociale, ce qui revient à 2 413,50 €.

Le salaire de base est appelé salaire conventionnel : il s’obtient dès lors que le consultant déclare son activité. Il est décorrélé du paiement de la facture d’honoraires par le client.

Pour compléter le salaire de base conventionnel, viennent s’ajouter plusieurs accessits :

  • Indemnité compensatrice des congés payés (ICCP)
  • 5% d’apport d’affaires
  • Prime de précarité, en fonction du type de contrat de travail souscrit
  • Un salaire complémentaire disponible (si paiement de la facture par le client)

Cela donne le salaire brut. Les règles du droit du travail relatives aux différents contrats (CDD court, CDI) s’appliquent. Voir ici comment calcul son salaire brut net.

Le consultant peut lisser ses revenus car il faut tenir compte du fait que le freelance ne travaille pas à temps plein. C’est pourquoi il est important qu’il trouve plusieurs clients.

Son chiffre d’affaires prend alors en compte :

  • Les frais de gestion de l’entreprise de portage salarial
  • Ses salaires conventionnels
  • Ses salaires complémentaires
  • La gestion des frais professionnels
  • Les charges sociales

Il restera le salaire net.

Pour atteindre un salaire brut de 2413,50€, pour 10 jours (sur 1 mois), il faudra proposer une facture d’honoraires HT de 4200€, soit un TJM de 420€ HT.

Un outil automatisé permet de calculer le montant du salaire net, en tenant compte du nombre de mois et de jours travaillés, des honoraires journaliers hors TVA, ainsi que des frais facturés et non facturés pour la durée de la mission.

Pour en savoir plus sur le versement des salaires en portage salarial, rendez-vous sur itg.fr.