Une augmentation de 30 euros pour le salaire des Français en 2018

La ministre du Travail a fait une déclaration qui devrait combler les Français puisqu’une augmentation est prévue pour 2018. Cette revalorisation sera intéressante dans quelques mois, mais 22 euros ont déjà été ajoutés à votre fiche de paie. Le SMIC est donc passé à 1171 euros au lieu de 1149 euros, mais une précision s’impose, car une nouvelle hausse est programmée.

Le SMIC sera revalorisé à deux reprises en 2018

travailler plus gagner plus

Le monde des salaires est relativement complexe à comprendre à cause des taxes et des dépenses qui sont à prendre en compte. D’un côté, les entreprises sont contraintes d’aménager les structures en se rendant sur www.rayodia.com afin que le personnel évolue dans les meilleures conditions. De l’autre, elles doivent aussi faire face à la fiscalité, car un CDI coûte nécessairement de l’argent. Elles devront donc d’ici 2018 prendre en compte ces deux augmentations puisque nous avons :

  • Une première revalorisation de 22 euros pour le SMIC
  • Une seconde de 16 euros programmée pour le mois d’Octobre

Le SMIC passera à 1187 euros d’ici fin 2018

Ce sont donc plus de 30 euros qui seront ajoutés à votre bulletin de paie puisque le gouvernement veut revaloriser le SMIC afin de redonner un peu de pouvoir d’achat aux Français. Vous aurez ainsi d’ici la fin du mois de Décembre 2018 près de 1187 euros. Il y a quelques semaines, la ministre du Travail avait déjà partagé la bonne nouvelle :

« Au total, la hausse sur l’année sera de 428 euros. »

La France se retrouve dans une situation particulièrement attractive puisque la croissance est à nouveau au rendez-vous. Toutefois, cette augmentation peut être trompeuse, car le coup de pouce du gouvernement n’est pas aussi excessif. La revalorisation concerne le strict minimum. En vous référant aux textes en vigueur, vous comprenez rapidement que cette hausse correspond finalement au seuil prévu par la loi.

Deux facteurs expliquent cette revalorisation

La ministre du Travail a donc laissé entendre que le chef de l’État avait été généreux, mais il est impératif d’être objectif par rapport à cette décision qui sera certes appréciable pour les foyers. Cette augmentation est aussi favorisée par la baisse des cotisations salariales ainsi que la hausse de la CSG. Ces deux chapitres ont été particulièrement importants pour Emmanuel Macron puisqu’il s’agissait d’une promesse faite lors de sa campagne présidentielle. Le prochain dossier assez épineux est déjà programmé pour le printemps, car, après le SMIC, il va se focaliser sur la formation professionnelle.