Comment optimiser son salaire en portage salarial ?

Vous êtes indépendant et vous avez choisi le portage salarial ? Il est important de bien réfléchir au tarif le mieux adapté, selon vos compétences bien sûr, mais aussi selon les frais inhérents à votre activité et à votre statut. Vous constaterez qu’il y a une grande différence entre ce que votre client paiera et ce que vous toucherez réellement : pour savoir quel sera votre salaire net, il faut d’abord retirer les charges sociales, les charges patronales, ainsi que la commission de la société de portage. Lorsque vous négociez une mission avec un client, il ne faut donc pas oublier de répercuter tous ces éléments dans le calcul de vos tarifs. La différence entre le salaire brut et le salaire net peut paraître importante, il est cependant possible d’optimiser son salaire net en suivant quelques conseils.

Vous pouvez également en savoir plus en faisant une simulation portage salarial.

Se faire rembourser ses frais de fonctionnement

optimiser portage salarial

En tant qu’indépendant vous aurez sans doute des frais de fonctionnement lors de vos missions. Cela peut être des frais de repas, de transport ou encore d’hébergement. Quand vous négociez une mission avec un client, n’hésitez pas à demander à ce que ces frais de fonctionnement vous soient remboursés, sous forme d’indemnités kilométriques par exemple pour vos frais de transport.

Dans le cadre de votre activité vous pouvez aussi être amené à payer d’autres frais plus généraux qui ne sont pas facturables directement au client, et qui pourtant peuvent représenter une somme importante si on les met bout à bout : Cela va de l’abonnement téléphonique à l’abonnement internet, des achats de fournitures et de petit matériel à la mise en place d’un site internet pour promouvoir votre activité, en passant par l’impression de cartes de visite. Il est en général possible de se faire rembourser une partie de ses frais par la société de portage salarial, sur présentation de notes de frais et de justificatifs. Aucune charge n’est prélevée sur ces frais et ces remboursements ne sont pas imposables.

Enfin pensez aussi aux frais d’immobilisation que vous pouvez déduire en tant que salarié porté, ce qui n’est pas le cas pour d’autres statuts comme l’auto-entreprenariat. L’immobilisation désigne tout ce qui concerne les achats d’équipement nécessaires à votre activité, d’une valeur supérieure à 500 euros HT, comme un ordinateur par exemple. Grâce au portage salarial vous pouvez passer ces achats sur le compte de l’entreprise. Vous pourrez en plus récupérer sur ces achats la TVA déductible de 20%.

Associez-vous avec d’autres experts

La prospection de nouveaux clients peut engendrer beaucoup de temps et de frais divers (transport, hébergement, frais de contact, déjeuners d’affaire… ). Il est cependant tout à fait possible de diminuer le montant de ces frais en s’associant avec d’autres indépendants.

Vous pouvez contacter des experts qui ont des compétences différentes des vôtres mais complémentaires. Vous pourrez ainsi proposer conjointement un ensemble de services, ce qui vous permettra de mutualiser et de réduire vos frais de prospection. Cela vous permet en sus de développer votre réseau, de sortir du lot en proposant une offre complète et innovante à vos clients potentiels, et de viser des missions de plus grande envergure. On gagne toujours à travailler en équipe, même lorsque l’on est indépendant !

Cooptez d’autres indépendants

Vous connaissez des indépendants intéressés par le portage salarial ? Vous pouvez les inciter à intégrer la même société de portage que vous. En les parrainant vous pouvez toucher une commission. En général vous recevrez votre prime quand le travailleur indépendant commence à toucher un salaire.

Vous pouvez également devenir apporteur d’affaires. Si on vous propose une mission que vous n’avez pas le temps de réaliser ou pour laquelle vous n’avez pas les compétences nécessaires, vous pouvez la confier à la société de portage qui vous rémunérera pour cela et se chargera de trouver la personne adéquate.

Bénéficiez d’avantages

La société de portage peut avoir mis en place pour ses salariés des plans d’épargne comme le PEE (Plan Epargne Entreprise) qui permet au porté de se constituer un portefeuille de valeurs mobilières. Il existe aussi le PERCO (Plan d’Epargne pour la Retraite Collectif) qui permet de mettre de l’argent de côté en vue d’une retraite complémentaire, sous forme de rente ou de capital. La société peut contribuer à ces deux plans d’épargne avec des abondements.

Selon la société de portage à laquelle vous êtes affilié vous pouvez par ailleurs bénéficier d’avantages comme les salariés du secteur privé. Vous pouvez avoir accès à des tickets-restaurants  (exemptés de charges sociales et fiscales) ou aux  offres d’un Comité d’Entreprise (CE) qui vous permettra d’avoir des réductions sur les dépenses de votre vie quotidienne, sur vos activités et celles de votre famille, sur vos loisirs, vos vacances…

Vous pouvez aussi avoir accès au CESU, le Chèque Emploi Universel, qui vous permet de recourir plus facilement à des emplois à domicile, comme une garde pour vos enfants ou une aide ménagère. Ils sont exonérés de charges sociales et d’impôt sur le revenu.